Fantasy·Roman·Young adult

Le souffle de Midas

Salut les pépites d’or ! (Oh que c’est beau !)

Aujourd’hui, j’écris à propos du roman d’Alison Germain, Le Souffle de Midas, premier tome d’une saga en cours d’écriture, que j’ai lu en lecture commune avec Débora (alias Didilovebooks). Je me suis intéressée à ce roman parce que j’ai une attirance pour les mythes et légendes antiques et j’aime beaucoup l’idée d’associer antiquité et époque actuelle. Le pitch à l’allure prometteuse a attisé ma curiosité. Pourtant, malgré quelques éléments intéressants, la lecture de ce premier tome des Chroniques Homérides m’a un peu déçue. Je vous explique pourquoi.

Infos pratiques

Auteure : Alison Germain
Parution française : 2017
Éditions : Chat noir
Pages : 269

Quatrième de couverture

Entre tes mains, fille d’Homère, brûle encore le pouvoir des Dieux.
Le jour où une inconnue rend son dernier souffle dans mes bras, je sais que ma vie paisible d’étudiante ne sera plus jamais la même. Au lendemain du drame dont j’ai été le seul témoin, aucune trace du crime n’a été retrouvée, tant et si bien que tout le monde me pense folle, moi la première. Seul un homme me croit, Angus Fitzgerald, détective à la recherche d’une personne qui ressemble trait pour trait à la femme morte sous mes yeux.
Alors que ce mystère reste sans réponse, les objets que je touche se transforment en or. Et quand le bel Angus me narre le mythe antique de Midas, ce roi grec qui changeait tout en or, je comprends qu’il en sait bien plus sur ce qui m’arrive. Et aussi sur les dangers qui me menacent. Pour moi, le plus imminent est juste là, dans mes mains. Parce que si pour le détective, je suis bénie des Dieux, je ne vois en ce pouvoir qu’une malédiction…

Source du résumé : Livraddict


Petite anecdote avant de partager mon avis sur le roman : j’avais commencé à le lire l’année dernière, à peu près à la même époque mais j’entrais dans mon premier trimestre de grossesse et j’avais la nausée dès que je sortais ma liseuse (allez savoir pourquoi ^^). Du coup, je l’ai mis de côté, histoire de ne pas me gâcher la lecture, mais j’ai eu du mal à m’y remettre. J’ai donc été ravie quand Débora m’a suggéré ce titre pour notre lecture commune.

Mon avis

Comme je vous le disais, j’aime beaucoup l’idée d’associer mythologie et époque moderne. Je trouvais sympa l’idée de s’inspirer de la légende de Midas, ce roi capable de changer ce qu’il touche en or (don ou malédiction ?). Je me suis dit que c’était original de prendre ce personnage comme référence. Malheureusement, j’ai trouvé le côté mythologique assez peu exploité et développé. Il y a quelques références à certains mythes tels que l’épée de Damoclès, les créatures chimériques ou les Moires notamment (ce qui m’a plu), mais ces éléments sont la plupart du temps seulement mentionnés ou juste esquissés. C’est dommage.

J’ai eu du mal à m’attacher aux personnages. J’ai trouvé Louise et Angus trop stéréotypés : la jeune fille en détresse et le beau mâle protecteur. En plus, j’ai eu des difficultés à me les représenter physiquement (impossible de me figurer l’âge d’Angus par exemple) et les caractères de Louise et Angus sont ambiguës et paraissent changeants. Quant au vilain de l’histoire, dans la mesure où ses motivations ne sont pas développées, je l’ai trouvé très caricatural : il est méchant… pourquoi ? parce que. Pourtant, j’ai la sensation que l’auteure ne nous dit pas tout et prévoit de développer certains de ses personnages dans le tome suivant. Néanmoins (comme dirait Voldemort 😂🙊) j’aurais aimé plus d’info sur les protagonistes dès ce premier tome, ça leur aurait donné plus de consistance, je pense. Du coup, la romance mise en place (en mode « je t’aime moi non plus ») ne m’a pas tellement intéressée.

Par ailleurs, le rythme du récit a fait que je me suis un peu ennuyée au début. La première moitié du texte n’apporte pas beaucoup plus d’éléments que ce qui est annoncé en quatrième de couverture. L’histoire met du temps à se mettre en place, ça n’avance pas vite. J’avais hâte que le texte décolle. Ensuite, dans la deuxième moitié, il y a quelques scènes d’action dignes de films hollywoodiens, mais j‘aurais aimé plus de suspense. Il y a quelques amorces d’intrigues secondaires potentiellement intéressantes, mais pas assez développées à mon goût encore une fois.

Quelques mots sur la fin, sans vous spoiler (enfin pas trop) : le roman finit sur un cliffhanger. C’est à fois frustrant (ça commence à devenir intéressant) et intrigant.

En bref, j’ai été un peu déçue par ce premier tome. Je trouve qu’il a du potentiel, mais pas suffisamment exploité à mon goût. Pourtant, l’écriture est fluide, alors je lirai volontiers la suite parce que j’ai l’impression que certains éléments pourraient être développés par l’auteure. Affaire à suivre…

En résumé

💙 Les quelques éléments mythologiques et la référence au roi Midas
💙 L’association antiquité et époque actuelle
💙 La fin
❌ Les personnages stéréotypés
❌ La romance
❌ Le rythme lent de l’intrigue, au début surtout


Question bonus

Petite question pour ceux qui ont lu cette chronique jusqu’au bout : si vous pouviez choisir, quel pouvoir de dieu grec préféreriez-vous posséder entre :
– commander la météo,
– pouvoir matérialiser des sushis à volonté, quand ça vous chante et
– ne jamais avoir besoin de dormir

(Bon, à la réflexion, ce ne sont peut-être pas des pouvoirs de dieux grecs, mais quand même je suis curieuse de connaître votre réponse ^^’ Personnellement, j’hésite encore).

Bisous bisous

13 commentaires sur “Le souffle de Midas

  1. Je comprends ton avis en demi-teinte même si mon avis est bien plus négatif que le tien n’ayant rien trouvé de positif dans ce roman (répétitions exaspérantes, longueurs insupportables, écriture maladroite, stéréotypes à la pelle…)…
    Quant à ta question, en grande insomniaque, je dirais le pouvoir ne jamais avoir besoin de dormir, ça m’éviterait pas mal de fatigue 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire 🙂 Je suis rassurée de voir que tu partages mon avis parce que j’ai vu beaucoup de commentaires louant les qualités de ce texte sur internet et je commençais à me demander si je n’avais pas loupé quelque chose. (Enfin, on a partagé ce sentiment de potentiel non exploité avec Debora alors je me sentais déjà moins seule XD). Tu en as fait un article sur ton blog ? Si tu es insomniaque, je comprends que ce pouvoir t’attire en effet ! Si tu as lu « Le Gang des Prodiges » tu dois envier Nova !

      Aimé par 1 personne

  2. Pour répondre à votre question
    J’hésite bcq entre les sushis et la météo. ..
    car j »adore les sushis..
    et la météo car nous sommes pas gâtés dans le nord !!😊😚
    bonne soirée

    Aimé par 1 personne

  3. Très bonne idée ☺
    c vrai qu’actuellement on manque de soleil et de chaleur !!!
    L’été est déjà fini malheureusement. … on est entré dans l’automne. ..pfff…..
    bonne journée 😊😊

    Aimé par 1 personne

  4. Ya pas à tortiller, moi je choisi les sushis ! Et ce pour trois bonnes raisons :
    – Les sushis c’est trop bons
    – Tu peux manger des sushis qu’il pleuve ou sous un grand et beau soleil
    – Tu peux dormir tranquillement après avoir ingurgité une quantité pharaonique de sushis

    Sur ce je file manger des .. mikados (à défaut des sushis, c’est tout de même plus pratique à stocker dans le tiroir de mon bureau x) )

    Aimé par 1 personne

  5. Je n’ai pas lu ce roman et le fait que je ne tombe que sur des chroniques mitigés me refroidis plutôt… Je trouve dommage que l’élément mythologique n’est pas plus présent que ça ! J’ai beaucoup aimé ta chronique et je trouve très chouette ta question à la fin. J’aimerai bien avoir comme pouvoir « ne jamais avoir besoin de dormir ». Je dors beaucoup trop à mon goût, surtout en ce moment, du coup je n’ai le temps de rien faire… x.x

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou merci de ta visite sur mon blog et pour avoir laissé un commentaire ;-).
      C’est assez étrange parce que j’ai aussi vu beaucoup d’avis mitigés, voire carrément déçus et à côté de ça, certaines personnes ont adoré… comme quoi : les goûts et les couleurs… 😊 si jamais tu le lis quand même, je serais curieuse d’avoir ton avis.
      Pour le pouvoir, je comprends : ça prend du temps de dormir lol. Moi en général, j’aime bien dormir mais depuis la naissance de ma fille il y a 4 mois, j’apprends à m’en passer 😂. À bientôt 😉

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s