Affichage de 1 Résultat(s)
Adulte Humour Roman

La Malédiction

Hey ! Salut ! Comment ça va vous ?

Hier, je vous parlais de l’application Readiktion et bien aujourd’hui, il est temps de vous présenter le premier texte que j’ai lu avec cette appli : La Malédiction, écrit par Ange Beuque. Un grand merci à Ange de m’avoir fait découvrir sa Malédiction, (dit comme ça, c’est un peu étrange XD), parce que j’ai eu un coup de cœur pour ce texte. Ouais, carrément ! Et je vous explique tout de suite pour quelles raisons.

Infos pratiques

Auteur : Ange Beuque 
Parution française : 2019
Éditions : Readiktion
Pages : histoire à choix multiples
56 épisodes au total

Situation initiale

Je vous résume seulement la situation initiale, car dès le début, il faut faire des choix et votre lecture sera sûrement différente de la mienne. C’est tout l’intérêt de l’expérience (*excited* 🤩 ).

Bon, l’heure est grave : la littérature est en danger. Une malédiction s’abat sur les héros de fiction. Sans crier gare, les protagonistes décèdent, brutalement, avant la fin de l’histoire. Un héros à la retraite est missionné pour vaincre cette terrible malédiction. Il a obtenu le statut d’Errant, ce qui lui permet de voyager d’œuvre en œuvre afin de collecter les éléments nécessaires pour mener à bien sa mission. Mais attention, en tant que héros de cette histoire, il ne sera pas épargné par la malédiction. À vous de l’aider à faire les bons choix pour ressortir victorieux de cette aventure… ou pas.

Mon avis

J’ai tout simplement A-DO-RÉ ! J’ai même CA-RRÉ-MENT KI-FFÉ ! (Permettez-moi à présent de reprendre une écriture normale pour plus de li-si-bi-li-té).

Je pense que j’aurais des millions de choses à dire sur ce texte, qui est, je trouve, d’une grande richesse. Alors, pour éviter de vous perdre avant la fin de cette chronique, je me concentrerai sur les principaux éléments qui m’ont plu dans cette lecture.

Pour commencer, le principe de base est déjà chouette, puisqu’il s’agit d’une histoire à choix multiples : le lecteur a le choix entre 2 options minimum à chaque fin de chapitre. Pour moi qui peine à me décider, c’était un peu frustrant par moment, mais aussi très amusant.

(suite…)