Affichage de 2 Résultat(s)
Adulte Roman

Le Mystère Henri Pick

Coucou les pastèques ! (C’est tout ce qui m’est venu par cette chaleur lol). Tout d’abord, bienvenue aux nouveaux abonnés <3 et coucou aux anciens <3

Ensuite, ma sœur m’a prêté ce roman (Le Mystère Henri Pick, de David Foenkinos) parce qu’elle connaît très bien mon goût pour la lecture et l’écriture. Pas de fantastique, ni de science-fiction, ce n’est même pas du young adult, mais je me suis dit que ce roman pourrait intéresser les passionnés de lecture (ou d’écriture même) qui passeront par ici. Je l’ai lu assez rapidement, mais j’en garde un avis plutôt mitigé. Je vous explique pourquoi.

13_icImage

Infos pratiques

Auteur : David Foenkinos
Parution française : 2016
Éditions : Gallimard
Pages : 323

Quatrième de couverture

En Bretagne, un bibliothécaire recueille tous les livres refusés par les éditeurs. Parmi ces manuscrits, une jeune éditrice découvre une pépite écrite par un certain Henri Pick. Elle part à sa recherche et apprend qu’il est mort deux ans auparavant. Mais selon sa veuve, il n’a jamais écrit autre chose que des listes de courses… Aurait-il eu une vie secrète ? Auréolé de ce mystère, le livre de Pick aura des conséquences étonnantes sur le monde littéraire.

Mon avis

Pour commencer, j’ai bien aimé le mystère qui entoure le roman refusé et l’identité de son auteur. J’ai trouvé intéressant de voir à quel point l’auteur et la genèse d’un roman peuvent parfois prendre le pas sur le texte en lui même. Parce que finalement, ce qui fascine à ce point les lecteurs ce n’est pas tant l’intrigue du roman d’Henri Pick que le mystère concernant l’identité de l’auteur. Est-ce vraiment lui qui a écrit le livre ? Comment se fait-il que la famille Pick n’ait jamais rien su de la passion d’Henri pour l’écriture ? Pourquoi un roman qui présente apparemment de grandes qualités littéraires n’a-t-il pas été publié plus tôt ? J’avais très envie, tout comme les personnages du roman, de découvrir l’identité de l’auteur du mystérieux roman de la bibliothèque des refusés, de connaître le fin mot de l’histoire. C’est ce qui m’a poussée à lire le livre jusqu’aux dernières pages.

J’ai apprécié que le roman de Foenkinos fasse découvrir aux lecteurs une partie des coulisses du monde éditorial, en peignant le portrait de plusieurs acteurs de la chaîne du livre : une jeune éditrice, un écrivain, des membres d’un comité de lecture, un représentant littéraire, un critique littéraire, une bibliothécaire etc. Bon, certains passages ont néanmoins eu pour effet de légèrement décourager l’écrivain qui est en moi et qui aimerait trouver un éditeur pour son premier roman XD …

La fin aussi m’a plu. À vrai dire, pendant une bonne partie de ma lecture je me suis dit «ouais, ça, je le sentais venir depuis belle lurette». Et finalement, les dernières pages m’ont surprise, ce qui fait que je ne regrette pas être allée au bout de cette lecture.

Pourtant, même si j’ai lu le livre rapidement, j’ai manqué d’intérêt pour certains passages qui m’ont semblé longs. En fait, l’auteur dépeint beaucoup de personnages différents (plutôt tristes et déprimants pour la plupart d’ailleurs) et j’ai eu du mal à m’intéresser à eux et encore moins à leurs histoires de c… couple. Après, j’imagine qu’il y a un lien entre chaque histoire d’amour présentée et le titre du mystérieux roman d’Henri Pick : Les Dernières heures d’une histoire d’amour. Il est intéressant de voir comment le livre d’Henri Pick a impacté chacun des protagonistes, mais bon, il y a trop de personnages (trop ancrés dans la réalité peut-être aussi) pour moi.

Une autre chose qui m’a déplu : les notes de bas de page. Je n’aime pas les notes de bas de page en général parce que ça me sort de l’intrigue et ici, je n’ai pas compris pourquoi ces notes n’étaient pas simplement insérées dans le texte puisqu’il s’agissait de passages narratifs.

En résumé

💙 Le mystère autour du roman refusé et de son auteur, l’énigmatique Henri Pick
💙 La découverte d’une partie des coulisses du monde de l’édition
💙 La fin
❌ Le grand nombre de personnages présentés, manque d’intérêt de ma part pour certains
❌ Les notes de bas de page

Petite précision avant de vous laisser pour aujourd’hui : le roman a été adapté au cinéma. D’après la bande-annonce, on dirait qu’il y a pas mal de différences entre le roman et l’adaptation, surtout au niveau des points de vue choisis pour raconter l’histoire. Si certains d’entre vous sont allés voir le film, je suis curieuse de savoir ce que vous en avez pensé. Dites-le-moi en commentaire.

Allez bisous !

Fantasy Jeunesse Roman

La Fille qui avait bu la lune

Hello à tous, aujourd’hui je vous présente une lecture qui m’a bien plu : La Fille qui avait bu la lune, de Kelly Barnhill. C’est parti ! (Mes intros sont le plus en plus courtes XD)

Infos pratiques

Auteure : Kelly Barnhill
Parution française : 2017
Éditions : Anne Carrière
Pages : 362

Quatrième de couverture

Chaque année, les habitants du Protectorat abandonnent un bébé en sacrifice à la redoutée sorcière des bois. Ils espèrent ainsi détourner sa colère de leur ville prospère. Chaque année, Xan, la sorcière des bois, se voit contrainte de sauver un bébé que les fous du Protectorat abandonnent sans qu’elle ait jamais compris pourquoi.
Elle s’emploie à faire adopter ces enfants par des familles accueillantes dans les royaumes voisins. Mais cette année, le bébé en question est différent des autres : la petite a un lien étrange avec la lune et un potentiel magique sans précédent. Contre son gré, Xan se voit obligée de la ramener chez elle et de persuader ses amis réticents – un monstre des marais grincheux aussi vieux que le monde et un dragon nain à qui personne n’ose révéler qu’il ne grandira jamais – d’élever cette étrange, attachante et très turbulente petite fille. Ils la baptiseront Luna et ne tarderont pas à en devenir gâteux.
Xan a trouvé comment contenir la magie qui grandit à l’intérieur de l’enfant, mais bientôt approche son treizième anniversaire, et ses pouvoirs vont se révéler…

Mon avis

J’ai beaucoup apprécié cette lecture qui sort de l’ordinaire. Ici, point de romance ni de quête où il est question de sauver le monde, mais une histoire qui parle d’amour (sous différentes formes), de sacrifices pour ceux qu’on aime, de métamorphose personnelle, d’une lutte contre l’incarnation de la désolation et du chagrin. C’est un roman qui touche aux émotions : l’amour (inconditionnel), la peine, le deuil, la peur. Le tout dans une atmosphère poétique et philosophique.

(suite…)