Heaven Infinity Legacy (S1.E1)
Heaven Infinity Legacy (S1.E1)

Heaven Infinity Legacy (S1.E1)

Coucou ! Comment ça va ? Aujourd’hui, je partage ma dernière lecture : le premier tome d’une saga de science-fiction en cours d’écriture, par Desmond Andrew Green : Heaven Infinity Legacy : Saison 1 Épisode 1, Liberté : un rêve. Cette chronique s’adresse aux amateurs de science-fiction, évidemment, mais également aux novices qui, comme moi, auraient envie de découvrir un autre genre littéraire.

Un grand merci à l’auteur qui m’a accordé sa confiance et m’a permis de découvrir son roman.

Infos pratiques

Auteur : Desmond Andrew Green 
Parution française : 2020
Éditions : auto édition 
Pages : 166

Résumé

Le résumé est un peu long alors je mets un extrait ici et la version complète dans l’accordéon juste en dessous.

Lazarus Keane, commandant du vaisseau le Heaven, est l’un des rares rescapés des Séparatistes de Chandril Mon Matha. Comme beaucoup, il est resté traumatisé par ce chapitre de son passé. Il vit désormais en marge de la société façonnée par le Consortium de Ganhist, et tente de survivre en conservant une certaine morale dans un monde qui ne s’en soucie guère.
Accompagné de son pilote Dexter Witers, lui aussi ancien Séparatiste, ainsi qu’Icky et Drew Epps, frère et sœur ne pensant qu’à l’action et à l’argent, avec comme seul mot d’ordre « les Epps d’abord », l’équipe du Heaven assure des missions toujours plus dangereuses les unes que les autres, pour une paye modique.
Au détour d’un travail en apparence sans difficulté, ils vont se retrouver plongés dans une spirale d’événements incontrôlables. Ils devront faire face ensemble pour prendre en main leur destin et affronter les dangers que recèle le Consortium.

Clique ici pour lire le résumé complet

Après avoir quitté une Terre dévastée, l’humanité s’installa à des années-lumière de ses origines, repeuplant de nouveaux systèmes. Les humains fondèrent le Consortium de Ganhist, une autorité suprême régnant d’une main de fer sur de nombreuses planètes.
Ce n’est que plusieurs générations après ce nouveau départ qu’eut lieu le premier contact avec le Consul des Trois Pierres, une alliance de trois races alien. Tentant tant bien que mal de s’entendre, les tensions grandissantes empêchèrent d’établir une paix durable, ce qui entraîna une guerre entre le Consortium et le Consul.
Les affrontements permirent aux Séparatistes de Chandril Mon Matha d’agir au grand jour. Groupe représentant l’unification des planètes laissées pour compte par le Consortium, ils prêtèrent main-forte au Consul dans l’espoir de faire pencher la balance.
Pendant de nombreuses années, la guerre fut totale.
Suite à la chute des Séparatistes, le Consul et le Consortium signèrent un traité de paix. Les pertes furent lourdes dans les deux camps, les laissant brisés et marqués à jamais.

Lazarus Keane, commandant du vaisseau le Heaven, est l’un des rares rescapés des Séparatistes de Chandril Mon Matha. Comme beaucoup, il est resté traumatisé par ce chapitre de son passé. Il vit désormais en marge de la société façonnée par le Consortium de Ganhist, et tente de survivre en conservant une certaine morale dans un monde qui ne s’en soucie guère.
Accompagné de son pilote Dexter Witers, lui aussi ancien Séparatiste, ainsi qu’Icky et Drew Epps, frère et sœur ne pensant qu’à l’action et à l’argent, avec comme seul mot d’ordre « les Epps d’abord », l’équipe du Heaven assure des missions toujours plus dangereuses les unes que les autres, pour une paye modique.
Au détour d’un travail en apparence sans difficulté, ils vont se retrouver plongés dans une spirale d’événements incontrôlables. Ils devront faire face ensemble pour prendre en main leur destin et affronter les dangers que recèle le Consortium.

Mon avis

Avant toute chose, je précise que la science-fiction n’est pas un genre que je lis souvent et mes seuls points de comparaison sont les films Star Wars et le livre Outsphere que j’ai lu il y a quelques années. J’ajoute que, même si l’espace, les exoplanètes et la technologie m’intéressent, je suis loin d’être experte dans le domaine. Donc, ne me demandez pas si tout est 100% vraisemblable scientifiquement, je serais incapable de vous l’affirmer avec certitude (et j’avoue que ça m’est égal puisque c’est une fiction 😊).

Cela étant dit, j’ai aimé le style d’écriture : une syntaxe fluide, un vocabulaire fourni et des descriptions efficaces, agrémentées de métaphores évocatrices qui permettent de visualiser facilement les différentes scènes et d’entrer dans l’ambiance dès les premières lignes. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé l’ambiance générale du roman.

Dans ce premier tome, on découvre certains éléments historiques et géopolitiques de l’univers du roman, mais de façon diluée parce que le récit se focalise surtout sur les membres de l’équipage du Heaven et leur mission en cours. (Ça m’arrange, je préfère l’évolution des personnages aux longs passages d’explications politiques et historiques de certains romans, mais évidemment, chacun ses goûts).

Concernant les personnages, j’ai eu du mal à m’attacher à eux dans un premier temps. En fait, un même personnage est parfois désigné de trois façons différentes : soit par son nom, son prénom, ou un surnom. De plus, les prénoms de certains personnages se ressemblent beaucoup. Du coup, j’ai eu du mal à suivre et à me souvenir de qui était qui, entre Drew, Dex/Dexter, Laz/Lazarus/Lazar, Icky, Izzy…

Cependant, une fois que je me suis familiarisée avec les personnages et leurs surnoms, je les ai apprécié. On sent qu’ils ont un passé, une personnalité propre et des relations complexes les uns avec les autres. Ces éléments sont esquissés pour le moment, mais donnent envie d’en savoir plus à leur sujet.

À part ça, il y a de l’action, du mystère, des scènes immersives, de la narration explicative, le tout bien dosé. Autant d’ingrédients qui m’ont fait passer un bon moment de lecture.

Un point, en revanche, me laisse un peu sur ma faim (mais je pense comprendre la démarche) : l’auteur ouvre un certain nombre de portes, mais ne les referme pas. Je pense en particulier à un élément du tout début et un autre à la toute fin. Autrement dit, plusieurs intrigues sont mises en place et j’aurais aimé en voir quelques-unes se conclure avant la fin du roman. J’imagine que cette construction est faite exprès puisque le titre évoque une série (saison 1 épisode 1) et effectivement, on perçoit bien cette notion d’ “épisode”, mais pour le coup, le roman se termine de façon abrupte et n’ayant pas la suite, j’étais un peu frustrée 😅 . Cela dit, ça me donne aussi envie de connaître la suite, alors c’est peut-être bien joué 🤷‍♀️😊.

En bref,

💙 le style 
💙 l’ambiance générale
💙 la focalisation sur l’équipage
❌ la confusion entre les différents personnages
❌ certains éléments qui m’ont donné la sensation de rester sur ma faim.

En bref, pour moi, Heaven Infinty Legacy est le premier tome d’une série qui me semble prometteuse. J’ai bien envie de connaître la suite des aventures de l’équipage du Heaven et découvrir comment la relation entre les différents personnages va évoluer.

Vous lisez des romans de science-fiction ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :