Les Leurres de l'Éphémère

Salut les gens, aujourd’hui je vous parle du livre d’Ange Beuque, Les Leurres de l’Éphémère, une nouvelle policière qui a reçu le prix Zadig 2019. (Je ne connaissais pas ce prix, mais c’est classe ^^’.)

Infos pratiques

Auteur : Ange Beuque
Parution française : 2019
Éditions : Ex Aequo
Pages : 28 pages

Quatrième de couverture

L’émotion est vive lorsqu’on retrouve un collégien pendu à la grille de son établissement. L’enquête s’annonce d’autant plus délicate qu’il faudra composer avec une technologie réfractaire, des indices programmés pour disparaître et un univers adolescent propice aux secrets, à l’omerta et aux cruautés dissimulées. Et qu’en est-il de ce mystérieux challenge qui fait fureur sur les réseaux, et dont l’initiateur semble s’être volatilisé ?

Mon avis

Si le nom de l’auteur vous dit quelque chose, c’est peut-être parce que vous l’avez lu sur le blog. Ange Beuque est l’auteur de La Malédiction (entre autres), un roman à choix multiples, publié par la maison d’édition Readiktion. J’avais adoré La Malédiction (je vous invite d’ailleurs à lire ou relire ma chronique à son sujet en cliquant 👉 ici 😉) et j’avais envie de découvrir un autre texte de l’auteur. PS: merci à lui pour l’envoi de sa nouvelle et pour sa confiance.

Pour être honnête avec vous, j’ai lu cette nouvelle parce que c’est Ange Beuque qui l’a écrite, car je lis très peu de policier et je pressentais que cette histoire me ferait froid dans le dos, à cause des sujets abordés. Je ne me suis pas trompée, puisque je suis encore toute chamboulée après cette lecture.

Cette fois encore, j’ai apprécié l’écriture de l’auteur qui sait susciter l’émotion chez son lecteur. La narration est dynamique et j’ai aimé la façon dont les événements et les révélations s’enchaînent de façon à maintenir le suspense et l’attention du lecteur.

Bien que ce soit une nouvelle, la psychologie des personnages (en particulier celles de la victime et de coupable) est suffisamment bien développée pour rendre le récit crédible.

Les thèmes abordés font référence à des problématiques actuelles et importantes à traiter : le danger des réseaux sociaux, le harcèlement, la souffrance des jeunes (et c’est surement parce que c’est actuel que ça m’a fait froid dans le dos).

Après, ce n’est pas pour me la péter, mais j’avais une petite intuition sur l’identité du coupable et j’avais raison, nananère (même si je n’étais pas sûre à 100% :-p).

Du coup, je recommande cette lecture, aux amateurs de romans policiers, mais aussi à ceux qui, comme moi, veulent élargir un peu leurs horizons, sans pour autant devoir se lancer dans la lecture d’un gros pavé.

Et vous, vous lisez du policier ?

3 réflexions au sujet de « Les Leurres de l'Éphémère »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s