Adulte·Humour·Roman

La Malédiction

Hey ! Salut ! Comment ça va vous ?

Hier, je vous parlais de l’application Readiktion et bien aujourd’hui, il est temps de vous présenter le premier texte que j’ai lu avec cette appli : La Malédiction, écrit par Ange Beuque. Un grand merci à Ange de m’avoir fait découvrir sa Malédiction, (dit comme ça, c’est un peu étrange XD), parce que j’ai eu un coup de cœur pour ce texte. Ouais, carrément ! Et je vous explique tout de suite pour quelles raisons.

Infos pratiques

Auteur : Ange Beuque 
Parution française : 2019
Éditions : Readiktion
Pages : histoire à choix multiples
56 épisodes au total

Situation initiale

Je vous résume seulement la situation initiale, car dès le début, il faut faire des choix et votre lecture sera sûrement différente de la mienne. C’est tout l’intérêt de l’expérience (*excited* 🤩 ).

Bon, l’heure est grave : la littérature est en danger. Une malédiction s’abat sur les héros de fiction. Sans crier gare, les protagonistes décèdent, brutalement, avant la fin de l’histoire. Un héros à la retraite est missionné pour vaincre cette terrible malédiction. Il a obtenu le statut d’Errant, ce qui lui permet de voyager d’œuvre en œuvre afin de collecter les éléments nécessaires pour mener à bien sa mission. Mais attention, en tant que héros de cette histoire, il ne sera pas épargné par la malédiction. À vous de l’aider à faire les bons choix pour ressortir victorieux de cette aventure… ou pas.

Mon avis

J’ai tout simplement A-DO-RÉ ! J’ai même CA-RRÉ-MENT KI-FFÉ ! (Permettez-moi à présent de reprendre une écriture normale pour plus de li-si-bi-li-té).

Je pense que j’aurais des millions de choses à dire sur ce texte, qui est, je trouve, d’une grande richesse. Alors, pour éviter de vous perdre avant la fin de cette chronique, je me concentrerai sur les principaux éléments qui m’ont plu dans cette lecture.

Pour commencer, le principe de base est déjà chouette, puisqu’il s’agit d’une histoire à choix multiples : le lecteur a le choix entre 2 options minimum à chaque fin de chapitre. Pour moi qui peine à me décider, c’était un peu frustrant par moment, mais aussi très amusant.

Ensuite, je me suis facilement attachée au personnage principal – bien qu’il ait parfois remis en cause mes choix (ce qui était drôle, d’ailleurs). Il m’a semblé être réel et avoir une consistance et une existence en dehors de cette histoire. Sentiment renforcé par le fait qu’il s’est plusieurs fois adressé à moi en m’appelant par mon prénom (prouesse technique rendue possible par l’application). Le récit est raconté à la première personne et j’ai beaucoup aimé la voix de ce héros un peu (carrément) prétentieux, mais tellement plaisant à lire. J’ai trouvé sa façon de raconter l’histoire tout à fait exquise. Vocabulaire varié, tournures élaborées, phrases fluides et bien tournées : un cocktail détonnant qui m’a beaucoup plu.

Une petite citation, pour le plaisir :

« Au-dessus de notre tête, un anonyme venait de décéder d’une ingestion massive de ferraille contondante par voie cutanée »

Il y a énormément d’humour dans ce texte. Autant dans le fond que dans la forme. La parodie est omniprésente. Tout y passe : les genres (romans de fantasy, polar, horreur, romans à l’eau de rose…), les personnages et leurs clichés, les auteurs et leurs lubies, autant d’éléments littéraires subtilement analysés et tournés en dérision. Bref, l’auteur s’en donne à cœur joie. Et si vous aimez la littérature (ce qui est fort probable si vous êtes ici), vous allez surement adorer relever tous ces clins d’œil.

Regardez mon oncle, je cligne de l’œil

Le héros vit au cœur des livres, vraiment, puisqu’il est un personnage de roman, un héros à la retraite, chargé d’enrayer une malédiction qui frappe les protagonistes en les tuant brutalement sans raison apparente. Notre héros à la retraite voyage donc d’œuvre en œuvre, d’intrigue en intrigue, de colifichet en colifichet (sorry, private joke XD) et il nous embarque dans les coulisses des œuvres de fiction et c’était carrément chouette. J’ai trouvé très amusant de plonger moi aussi dans ce livre et de découvrir comment on attrape un mot qui tente de s’échapper (en utilisant des parenthèses), et bien d’autres choses encore.

Et pour finir, j’ai aussi aimé que rien ne soit laissé au hasard. Un élément du texte paraît étrange ou soulève des interrogations ? L’explication ne tarde pas à venir. Le suspense est présent puisque le héros risque de mourir et il vous rappelle plusieurs fois que vos choix vont influencer sa destinée… à moins que tout ne soit déjà écrit ? (enfin vous voyez ce que je veux dire XD).

Pour le moment, je n’ai lu qu’une version du texte, puisque mes choix ont fait que j’ai forcément exclu une partie des épisodes. Du coup, je pense le relire par la suite, mais en faisant des choix différents pour découvrir où nous mènera toute cette histoire.

En résumé

💙 Histoire à choix multiples
💙 Personnage principal attachant et consistant
💙 Style d’écriture, richesse du vocabulaire et tournures de phrase
💙 Humour, parodie : des genres, des personnages, des auteurs…
💙 Visiter les coulisses de la littérature
💙 Rien n’est laissé au hasard

Coup de cœur pour ce roman. Alors, je ne peux que vous le conseiller !

Et un dernier extrait pour la route :

– Une rumeur affirme que je suis votre seul espoir pour déjouer cette malédiction, assénai-je en dernier ressort.
– Une rumeur indique que c’est vous qui avez lancé la première.


N.B.

En lien avec La Malédiction : cet article à propos de l’application et maison d’édition Readiktion

6 commentaires sur “La Malédiction

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s