Adulte·Roman·Science-fiction

Outsphère

Salut les gens ! Pour commencer, bonnes vacances à ceux qui y sont et bon courage aux autres. À ce propos, dans quel camp êtes-vous ? ^_^ Au fait, il est encore temps de participer au concours Instagram pour les 1 an du blog, si ce n’est déjà fait.

Aujourd’hui, je vous présente Outsphere, un roman de Guy-Roger Duvert. Merci à Anaïs Boisnard de m’avoir contactée et permis de découvrir ce roman, premier tome d’une saga de science-fiction adulte.

Infos pratiques

Auteur : Guy-Roger Duvert
Parution française : février 2019
Editions : autoédition
Pages : 312 pages

Situation initiale

Dans le futur, alors que la Terre est à l’agonie et que l’humanité est sur le point de disparaître, un « échantillon » d’individus embarque à bord d’un vaisseau spatial, l’Arche, pour conquérir une exoplanète potentiellement habitable. Le voyage dure 80 ans. Une fois arrivés à destination, ces humains survivants émergent de leur caisson de cryogénisation et partent à la conquête de cette nouvelle planète qu’ils baptisent Eden.

Parmi les colons, des militaires sont chargés de protéger la population de civils qui a embarqué à bord du vaisseau spatial, tandis que des scientifiques s’assurent que la planète est viable et étudient ce nouvel environnement. 

Alors qu’ils doivent faire face à plusieurs menaces : atmosphère hostile, présence sur place d’une espèce humanoïde primitive, tensions entre militaires, civils et scientifiques… une nouvelle menace vient s’ajouter à cette liste : un vaisseau spatial se pose sur Eden. À son bord, des Terriens partis 60 ans après les premiers colons. Ils sont plus avancés en matière de technologie et possèdent des capacités spéciales. Par ailleurs, dans leur société, l’individu n’existe plus, la collectivité prime. Tout ce petit monde est-il vraiment capable de cohabiter pour permettre à l’humanité de prendre un nouveau départ ?

Mon avis

Pour commencer, j’ai bien aimé l’ambiance science-fiction : vaisseaux spatiaux, caissons de cryogénisation, exoplanète, tout ça tout ça. Je ne lis pas souvent de science-fiction finalement, alors je n’ai pas beaucoup de points de comparaison, mais l’ambiance générale m’a plu. Elle m’a un peu fait penser à certains épisodes du S.H.I.E.L.D, quand Gemma est envoyée malgré elle sur une autre planète.

Dans le document de présentation que j’ai reçu, il est mentionné que Outsphere a d’abord été pensé comme une série et je trouve que ça se ressent à la lecture, notamment parce que l’action prédomine dans ce roman. En plus, comme c’est souvent le cas dans les séries d’action que j’ai suivies, le narrateur se focalise tour à tour sur différents groupes de personnages : les militaires dont la principale mission est de protéger les terriens, les scientifiques avides de nouvelles découvertes et les civils désireux de prendre leur indépendance et de conquérir cette nouvelle planète, peu importe les risques encourus. Cette alternance des points de vue apporte du dynamisme au texte.

L’intrigue principale aussi m’a plu : des humains qui tentent de sauver ce qui reste de l’humanité en allant s’installer sur une autre planète ; les tensions qui s’installent entre les différents groupes ; la difficulté à cohabiter.

Par contre, j’ai trouvé que les personnages n’étaient pas assez différenciés à mon goût. Beaucoup ont des noms qui commencent par la même lettre (Bowman, Baya, Banaké, Barnes) et ils sont tantôt appelés par leur prénom tantôt par leur nom de famille, du coup, j’ai eu beaucoup de mal à m’y retrouver. Certains personnages portent même des matricules en guise de nom (M1500 par exemple). Je comprends l’idée : ces personnages-là sont présentés comme étant des clones… mais pour les autres… Bref, je n’ai pas réussi à vraiment m’attacher aux personnages.

Un autre point qui m’a dérangée, dans la forme cette fois : les répétitions dans une même phrase. Un détail me direz-vous, mais c’est assez fréquent pour déranger ma lecture.

Pour finir, certains éléments du texte me laissent perplexe : quelques intrigues sont restées en suspend et certains éléments sont un peu trop semblables à ce qu’on trouve sur notre Terre (quelques-unes des pratiques des êtres primitifs notamment), mais comme il s’agit d’un premier tome, j’attends la suite pour voir ce qu’il en est et pour me faire un avis plus précis sur la question.

En résumé

💙 L’ambiance science-fiction
💙 L’intrigue principale : la colonisation d’une autre planète, les difficultés des Hommes à cohabiter entre eux, les tensions entre les groupes
💙 Certains éléments mis en place me donnent envie de lire la suite
❌ Difficulté à différencier les personnages et à m’attacher à eux
❌ Les répétions dans la syntaxe

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s