Fantastique·Jeunesse·Roman

L’Auberge entre les mondes, Tome 1

Hello à tous, je suis un peu en retard dans mes publications d’articles, mais en ce moment, j’ai plusieurs préoccupations personnelles en tête.

Bref, aujourd’hui, je vous parle de Péril en cuisine ! Premier tome de la série jeunesse L’Auberge entre les mondes, écrite par Jean-Luc Marcastel, une série qui mêle fantastique et art culinaire !

Illustrations : Lucas Durkheim

Infos pratiques

Auteur : Jean-Luc Marcastel
Parution française : mai 2017
Éditions : Flammarion jeunesse
Pages : 256

Quatrième de couverture

Nathan est apprenti cuisinier dans une auberge réputée pour ses bonnes recettes. Avec son ami Félix, il sent très vite que cet endroit regorge de mystères. Les murs bougent ; des créatures inquiétantes semblent vivre tapies dans l’ombre ; et il y a cette force qu’il ressent au plus profond de lui… Alors que les mondes s’affrontent, Nathan est le seul à pouvoir réconcilier les hommes et apaiser les conflits.

Mon avis

Vous avez peut-être remarqué au fil de mes chroniques qu’il m’arrive souvent de parler de nourriture. Je ne sais pas si l’on peut appeler ça de la gourmandise… mais j’aime bien manger, et la simple évocation de certains mets (genre les sushis) me met en joie (non, je ne suis pas bizarre :-p). Du coup, rien de vraiment étonnant à ce qu’un roman proposant de mêler magie et art culinaire ait attiré mon attention.

Pour commencer, j’ai bien aimé le monde créé par l’auteur : les créatures fantastiques variées et exotiques, les ingrédients étranges et parfois dangereux, et surtout le concept d’univers parallèle.

En fait, l’idée, c’est qu’il existe plusieurs mondes parallèles (plus ou moins semblables au nôtre) qui évoluent indépendamment, une infinité de réalités alternatives qui « s’enroulent les unes autour des autres comme les câbles composant une corde ». Avant, il existait des Nexus, ou des portes, permettant aux différents peuples de passer d’une réalité à une autre, mais à la suite d’événements malheureux (que je vous laisse découvrir), il fut décidé de fermer ces portes, excepté une : l’Auberge entre les Mondes.

L’Auberge entre les Mondes (aussi appelée Auberge des Montagnes ou Pa’hi’Rhol) est donc devenue un carrefour entre les multiples réalités parallèles, un lieu pacifiste où l’on peut venir discuter, échanger, négocier, commercer, régler les conflits ; le tout, autour d’un bon dîner préparé par des cuisiniers talentueux et singuliers.

J’ai particulièrement apprécié l’idée que la bonne cuisine aide à apaiser les esprits et facilite les échanges diplomatiques entre les différents peuples du multivers. Et certaines descriptions ouvrent l’appétit.

Par contre, j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup d’infos à assimiler en peu de pages et les noms tels que Liw’Jhaï’Tan ou Shaël’Dhun, ne m’ont pas particulièrement aidé à m’y retrouver dans les explications.

Par ailleurs, dans cet univers foisonnant, Nathan et Félix sont employés à l’Auberge dans le cadre d’un stage d’été (ils découvrent vite que leur présence en ces lieux n’est pas purement fortuite) et sont amenés à vivre des aventures dangereuses. J’ai trouvé certaines péripéties un peu longues à se régler, avec le sentiment que certains passages étaient présents pour ajouter de l’action, mais sans vraiment faire avancer l’intrigue.

En résumé

💙 Le principe des univers parallèles
💙 L’idée que la bonne cuisine apaise les tensions
💙 Les descriptions culinaires qui ouvrent l’appétit
❌ Quelques passages un peu longs

Maintenant, je suis curieuse de savoir ce que nous réserve l’auteur pour la suite des aventures de ces jeunes apprentis cuisiniers/médiateurs de conflits.
Sur ce, bon appétit 😉

Tiens, dites-moi en commentaire quel est votre plat préféré ? Celui qui vous redonne le sourire. Je suis curieuse 🙂

Extrait

« Ne sous-estime pas le pouvoir de la table, Nathan, ni celui de l’hôtellerie… Tu devrais le savoir : la cuisine est quelque chose de magique. Un convive comblé est un convive heureux, à qui l’on remet en mémoire, quelles que soient sa race et son origine, son bonheur d’être en vie, les plaisirs de l’existence, tout ce dont une guerre ou la violence peuvent nous priver… Nous leur rappelons que la vie est belle, remplie de choses délicieuses, et qu’elle n’a pas de prix…»

8 commentaires sur “L’Auberge entre les mondes, Tome 1

      1. Problème résolu … enfin temporairement !
        C’était japonais hier soir, histoire de combler le manque avant de devoir m’en passer pendant un long moment :/
        J’ai regardé, et le plus proche doit être à 45 min de voiture :O En fait, la campagne ça craint !

        Aimé par 1 personne

Répondre à Tortellini 🐙 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s