Fantasy, Jeunesse

Les Passeurs d’histoires

Auteure : Mechthild Gläser
Parution française : 2016
Éditions : Fleurus
Pages : 451

Avant de commencer l’aventure du blog et de bookstagram, je n’avais jamais entrepris de lecture commune avec qui que ce soit, alors quand Débora (@didilovebooks) m’a proposé de tenter l’expérience avec elle, j’ai été ravie et très enthousiaste !

Notre choix s’est porté sur Les Passeurs d’histoires, un roman où l’héroïne peut plonger dans les livres et dialoguer avec ses personnages préférés. Un point de départ qui a de quoi faire rêver la passionnée de littérature que je suis.

les-passeurs-d-histoires-856715

Petite anecdote : il y a quelques années, j’ai commencé à écrire et illustrer une bande dessinée dans laquelle le personnage principal se retrouvait plongé dans les contes de fées et devait remettre de l’ordre dans les histoires qui partaient toutes en cacahuète, pour une mystérieuse raison. Il n’est donc pas très étonnant que Les Passeurs d’histoires ait attiré mon attention.

(Je vous mets un extrait de ma BD en fin d’article, juste pour le fun^^)

Nous voilà lancées, Débora et moi, dans la lecture de ce roman, chacune de notre côté, avec un petit rendez-vous virtuel (via Instagram), tous les 5 chapitres, à peu près, pour faire un bilan de notre avis sur le roman et de nos intuitions quant au reste de l’intrigue.

Aujourd’hui, je partage avec vous mon avis sur Les Passeurs d’histoires. C’est parti !

Situation initiale

Après avoir vécu de désagréables mésaventures, Amy et sa mère décident de quitter l’Allemagne, leur pays d’adoption, et d’entreprendre un retour aux sources pour se changer les idées, en se rendant sur l’île de leurs ancêtres, au large de l’Écosse.

Amy y fait la connaissance de sa grand-mère et d’autres personnes plus ou moins sympathiques. Elle fait également une découverte incroyable qui chamboule sa vie : Amy a hérité du don de sa famille de voyager dans les livres, littéralement.

Une bénédiction pour cette passionnée de littérature qui peut désormais suivre les aventures de ses personnages préférés comme elle ne l’a jamais fait auparavant. Mais très vite, Amy se rend compte qu’un danger menace la littérature et elle est prête à tout pour protéger le monde des histoires.

Mon avis

Le lecteur est mis dans l’ambiance dès les premières pages. Amy est passionnée de littérature et les références à des œuvres bien connues telles que Sherlock Holmes, Le livre de la jungle, Alice au pays des merveilles, Oliver Twist, Orgueil et préjugés ou Harry Potter, abondent dès les premiers chapitres et ponctuent tout le récit. Certains titres étaient pour moi inconnus au bataillon, tandis que j’ai eu envie de lire certains classiques que je connaissais de nom, et j’ai beaucoup aimé retrouver certains personnages de mes lectures passées.

Ma valise, elle aussi est bien remplie, essentiellement de livres. Pour les vêtements, je me suis limitée au strict minimum, pour être fidèle à ma devise : plutôt un gilet en moins et un bouquin en plus.

Rien qu’avec ces deux phrases, j’ai su qu’il serait facile pour moi de m’identifier à Amy XD. Par contre, certains personnages sont un peu caricaturaux et quelques-uns (je pense à un perso en particulier) carrément antipathiques.

Les descriptions sont efficaces, on s’y croirait, et les règles qui régissent le monde créé par l’auteure sont bien expliquées et cohérentes : le passage dans les livres, le pouvoir des personnages de fiction, le rôle des passeurs d’histoires, tout ça se tient.

J’ai trouvé qu’il y avait du suspense dans ce roman, même si certains événements étaient quand même prévisibles. J’ai apprécié que l’intrigue soit ponctuée de révélations et de nouveaux éléments : le lecteur n’est pas obligé d’attendre la toute fin du récit pour être surpris. Cette construction a contribué à relancer régulièrement mon intérêt pour l’intrigue et attiser ma curiosité quant à la suite des événements.

Ce roman aborde plusieurs thèmes avec plus ou moins d’intensité : vous l’aurez compris, la littérature est au centre du récit, mais il est aussi question de famille, d’héritage, de rivalité, de créativité, d’imagination ainsi que d’abandon, de rejet et de harcèlement (ce n’est pas un livre sur le harcèlement, mais cette problématique est néanmoins abordée en arrière-plan).

Cette lecture m’a beaucoup plu, cependant, je n’ai pas été totalement convaincue par le « big méchant », qui manque de charisme et de consistance à mon goût.

En résumé

coeur Le contexte, l’ambiance et les références littéraires
coeur Le suspense et les révélations qui ponctuent l’intrigue
coeur Les thèmes abordés
test Quelques personnages caricaturaux
test Quelques éléments prévisibles
test Le big méchant qui m’a un peu déçue

Et vous, si vous aviez le don d’Amy, quel univers littéraire voudriez-vous explorer en premier ?

Chose promise, chose due, voilà le croquis d’une des planches de ma BD. La qualité de la photo n’est pas top, mais la planche ne rentre pas dans mon scanner. Et puis, je vous rappelle : c’est juste pour le fun ^^

23P1100262

Alors, je précise : en haut à gauche, c’est une marraine bonne fée qui a décidé qu’il était temps de prendre soin d’elle plutôt que de ses protégées. Ensuite, il y a la petite sirène qui prend un bain, puis un dragon enfermé dans une tour, et pour finir le Petit Chaperon rouge qui « joue » avec le loup en chantant « promenons-nous dans les bois » (les deux perso du fond sont les héros de mon histoire).

Voilà, c’est cadeau XD

15 réflexions au sujet de “Les Passeurs d’histoires”

  1. Tu dessines super bien ! J’adore l’extrait en tout cas ^^ de bonnes idées
    Pour ce qui est de ce livre je l’ai déjà vu passer et il a l’air pas mal 🙂
    J’espère que tu auras l’occasion de faire d’autres lectures communes (qui a dit que la lecture était un plaisir solitaire :p)

    Aimé par 1 personne

      1. Nan mais c’est vrai j’aimé beaucoup tes dessins (il faudrait que tu continues je pense ^^)
        Je te dirai oui si je le lis 😉
        Je fais des LC de temps en temps, c’est sympa je trouve !
        Si on a des livres en commun dans notre PAL pourquoi pas en faire une un de ces jours si tu veux

        Aimé par 1 personne

      1. De rien, je suis vraiment époustouflée ! Surtout que chez moi le dessin se limite un peu à un bonhomme dessiné avec des battons :p
        Je crois que c’est ceux colorisés numériquement que j’ai le plus aimé ! Notamment la jeune fille sur fond rouge bordeaux, les effet d’ombre sur sa peau, c’est juste ouf !

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s