Science-fiction, Young adult

La fille du futur

Auteure : Nathalie Stragier
Éditions : Syros
Tome 1 : Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous (janvier 2016)
Tome 2 : Ne retournez jamais chez une fille du passé (juin 2016)
Tome 3 : Ne dites jamais jamais (avril 2017)

ne-ramenez-jamais-une-fille-du-futur-chez-vous-714303-264-432 ne-retournez-jamais-chez-une-fille-du-pass--788688-264-432 ne-dites-jamais-jamais-1038768-264-432

Coup de cœur pour ces trois tomes aux noms originaux, parus il y a quelque temps déjà. Je voulais vous en parler maintenant parce que je trouve que c’est une chouette lecture pour les vacances d’été. Peut-être avez-vous déjà lu cette série ? Sinon, c’est l’occasion 😉

Situation initiale

Andréa, seize ans, espère convaincre son père de la laisser partir en voyage à l’étranger pendant les vacances d’été, avec son meilleur ami Mathias, dix-huit ans, mais un événement inattendu chamboule ses plans. Par hasard, Andréa fait la connaissance d’une fille paumée (Pénélope) qui vient de perdre le groupe avec lequel elle était arrivée à Paris, à l’occasion d’un voyage scolaire. Très vite, Andréa se rend compte qu’il y a quelque chose de bizarre chez cette fille. L’adolescente pense d’abord que Pénélope est une étrangère venue d’un pays lointain. Puis, elle comprend que la jeune fille vient effectivement de très loin, mais de très loin… dans le futur, et qu’elle cache un secret crucial.

Mon avis

J’ai dévoré les trois tomes (miam!). Ils se lisent tout seul. Le style est fluide et la police d’écriture est relativement grande et franchement, c’est un détail qui a son importance parce que du coup la lecture est reposante. En plus, il y a du suspense !

Dans le premier tome, c’est Andréa (la fille du présent) qui raconte l’histoire à la première personne, dans le deuxième tome, c’est Pénélope (la fille du futur) et le troisième tome mêle plusieurs narrateurs. Ce qui est fort, c’est que l’auteure réussit à donner une voix à chacun de ses personnages : on comprend très bien qui parle et quand. Et là, je dis chapeau, madame Stragier ! En plus, les personnages sont très attachants.

Ce que j’aime également c’est l’originalité de ce roman. Pénélope refuse d’en dire trop à Andréa sur son époque pour ne pas bouleverser le futur, mais certains détails lui échappent. Apparemment, l’avenir est plutôt positif et l’humanité a trouvé des solutions pour préserver la planète et bien vivre ensemble. Pour le coup, ça change de ces dystopies où l’humanité a sombré dans le chaos et où les Hommes tentent tant bien que mal de survivre. Pourtant, vous vous en doutez, tout n’est pas tout rose dans le futur non plus.

J’aime aussi les thèmes abordés tout au long de la série, tels que le rapport au temps et à l’Histoire, l’avenir de la planète, l’écologie, les habitudes alimentaires, l’amour, l’amitié, la famille, les relations homme/femme, le sexisme et le dictât de la beauté. 

Ce que j’aime dans ces romans, c’est qu’en confrontant les points de vue très opposés d’Andréa et de Pénélope, l’auteure nous amène à réfléchir nous aussi aux thèmes abordés. La balance des opinions apporte de la nuance aux propos tenus, ce qui est très appréciable : tout n’est pas tout blanc ou tout noir et les extrêmes ne sont jamais bons.

Dans cette série, les stéréotypes sont remis en question : on y voit que la femme n’est pas toujours une petite chose fragile et que l’homme n’est pas toujours une brute épaisse. L’auteure nous présente des femmes bienveillantes et d’autres brutales, des hommes sensibles et des gros cons. Et c’est un élément que j’aime beaucoup dans cette lecture.

Nathalie Stragier nous montre au passage qu’un bon nombre de nos opinions sont induites par la société. Nous ne faisons parfois que suivre l’opinion publique, en oubliant souvent de la remettre en cause, à la manière de Pénélope qui a du mal à imaginer que les hommes puissent être bons, puisqu’elle a toujours entendu le contraire, dans le futur.

Dans les tomes 2 et 3, l’auteure fait quelques rappels sur les épisodes précédents, alors si comme moi vous avez du mal à vous souvenir de l’intrigue deux semaines après votre lecture, c’est plutôt sympa, pour les autres, vous risquez de trouver que le texte comporte quelques longueurs.

Même si les thèmes abordés sont sérieux et que la narration pousse à la réflexion, certains passages et personnages sont très drôles. Cette série n’est pas du tout « prise de tête », alors si vous ne l’avez pas encore lue, je vous la conseille vivement pour cet été 😉 

En résumé

coeur Le style fluide et agréable à lire
coeur La taille de la police d’écriture (ça compte, mine de rien)
coeur Les sujets abordés et la façon dont ils sont traités, avec nuance
coeur L’humour
coeur L’originalité
coeur Le suspense
coeur Les personnages attachants
test Quelques petites longueurs par-ci par-là, pour des lecteurs pressés

Si vous l’avez lu, n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s