Fantastique, Jeunesse

Miss Pook et les enfants de la Lune (épisode 1)

Auteur : Bertrand Santini
Parution française : novembre 2017
Éditions : Grasset Jeunesse
Pages : 192

« Paris, 1907. Une sorcière kidnappe des enfants pour les emmener sur la Lune… » Voilà comment débute le texte de quatrième de couverture de ce roman jeunesse. Cette simple phrase a eu le pouvoir de me donner l’irrésistible envie d’en savoir plus. Et c’est ainsi que je me suis pongée dans la lecture de ce livre pour lequel j’ai eu le coup de cœur.

P.-S. Très jolie couverture. Je n’ai pas trouvé le nom de l’illustrateur, alors si vous le connaissez, dites-le-moi en commentaire 😉

[Mise à jour] L’auteur de cette illustration est Laurent GapaillardMerci aux éditions Grasset Jeunesse de m’avoir répondu sur Instagram. 

miss pook.jpg

Quatrième de couverture

« Miss Pook est une Sorcière. Sous l’apparence trompeuse d’une charmante gouvernante anglaise, elle convainc la jeune Élise de quitter la Terre pour vivre avec elle dans son château sur la Lune. Là-haut, la fillette fait la connaissance de créatures aussi merveilleuses que maléfiques, et découvre qu’un terrible complot se prépare… »

Mon avis

Comme je le disais en intro, j’ai eu le coup de cœur pour ce roman d’un auteur que je ne connaissais pas.

Le début du roman fait beaucoup penser au film Mary Poppins de Disney : une charmante nounou très spéciale tombe du ciel et éloigne ses concurrentes, comme par magie, obtenant ainsi un poste de gouvernante dans une famille bourgeoise des années 1900. Le père de famille, qui ressemble à Mr Banks par certains aspects, est dépourvu de toute fantaisie. Incapable d’imaginer que les femmes puissent avoir deux sous de jugeote, il sort quelques répliques à vous faire hérisser les cheveux sur la tête.

Cette sensation de déjà vu, qui m’a tout l’air d’être voulue par l’auteur, permet d’installer une ambiance rétro, un peu steampunk, dès le début. Puis, on oublie vite Mary Poppins à partir du moment où Miss Pook prévient Élise que ses parents ont prévu de la manger, incessamment sous peu. Dès lors, l’histoire prend une tout autre tournure.

À la fois humoristique, fantaisiste, poétique et philosophique, Miss Pook et les enfants de la Lune (épisode 1) est un roman initiatique qui invite à s’interroger sur des sujets sérieux tels que le fait de grandir, les émotions, le rôle des cauchemars, l’avenir de l’humanité et de la planète. Truffé de références à la mythologie, aux légendes et autres romans, ce livre est doté de plusieurs niveaux de lecture. Et ça, j’adooore !

thumbs up.gif

Je ne vous listerai pas les différentes références présentes dans ce roman. Premièrement parce que je ne les ai surement pas toutes identifiées et deuxièmement, parce que je trouve que c’est carrément plus fun de les repérer soi-même.

Ce roman m’a fait penser aux textes de Roald Dahl, l’auteur de Charlie et la Chocolaterie (enfin, pour ne citer qu’un seul de ses fabuleux écrits) : c’est le genre de roman jeunesse que l’on aime lire à tout âge, parce qu’ils divertissent, ont un côté fantaisiste, ils nous transportent et nous font rêver, mais ils nous poussent aussi à réfléchir.

Bien qu’il y ait des passages très drôles, l’histoire est quand même inquiétante. Les créatures que rencontre Élise sur la Lune ne sont pas des bisounours, si vous voyez ce que je veux dire, et ils n’hésitent pas à la mettre en danger ou à essayer de la faire souffrir.

Je trouve la fin particulièrement réussie : surprenante et intrigante à souhait. Elle fait partie des éléments qui ont contribué à mon coup de cœur pour ce roman.

Bon, sur ce, je vais me taire avant de vous spoiler parce que c’est trop tentant ! On en reparlera quand vous l’aurez lu. En attendant…
hush.gif

En résumé

 De l’humour
coeur Une ambiance rétro et un peu bizarre
coeur Des références hypertextes (mythologie, légendes, autres romans)
coeur Plusieurs niveaux de lecture
coeur Une fin surprenante très réussie

Extrait

– Oh, mais… chère enfant !
Elle s’assit près de la fillette et lui serra fort la main.
– Ils ne t’ont pas mise au courant ?
– Si vous vous exprimiez en termes clairs, Miss Pook, je pourrais savoir ce que je sais ou ce que j’ignore.
La fillette remarqua le rouge qui montait aux joues de sa gouvernante.
Que Miss Pook était bonne comédienne !
– Je suis désolée, murmura-t-elle. Je pensais que tes parents t’avaient informée.
– De quel projet voulez-vous parler, à la fin ? s’agaça Élise.
– Mais celui de vous manger, mon enfant !

 

7 réflexions au sujet de “Miss Pook et les enfants de la Lune (épisode 1)”

  1. Belle chronique. . Ça donne envie de le lire..
    jje pense l’acheter pour ma fille et comme ça je pourrais le lire aussi après. .
    en cachette de mes enfants (lol) vu mon âge. ..😆😆
    vous avez de bon goût au niveau livre..

    Aimé par 1 personne

    1. Ah ! Super, et merci pour ton commentaire ! 😃N’hésite pas à me donner ton avis quand tu l’auras lu 😉

      Oui, il s’agit bien d’une série, celui-ci est l’épisode 1 et la fin induit une suite. Par contre, je n’ai pas trouvé de date de sortie pour le tome 2.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s